Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 13:37


Nous reproduisons ici un article informatif publié dans la revue du CISS infos n° 24

www.leciss.org


 Aeras, enfin du concret


Plus d’un an après l’entrée en vigueur de la convention AERAS (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) rénovée, il est temps de faire un point sur les avancées pratiques dans la mise en œuvre de ses objectifs. Rappelons que cette convention rénovée vise à l’amélioration de la prise en compte par les assureurs et les banques des avancées de la médecine et de la plus grande fréquence des stabilisations pour certaines pathologies, ainsi que l’acceptation d’une mutualisation plus large du risque santé entre les assurés.

 

Des travaux longs et parfois tendus

Transformer ces déclarations de principe en dispositions pratiques requière, comme c’est toujours le cas dans le cadre d’un processus conventionnel, des négociations entre parties prenantes : associations d’un côté, fédérations des banques et des assurances de l’autre, le tout sous l’oeil vigilant des pouvoirs publics. Nous avons à plusieurs reprises, au cours de ces 12 derniers mois, communiqué pour nous plaindre du retard pris dans le lancement de ces travaux de négociation. C’est chose faite depuis environ 6 mois, et les réunions ont permis de confronter des points de vue souvent divergents mais en parvenant, à force de persévérance, à des avancées intéressantes.

 

Commission des études et des recherches

Une méthodologie a été arrêtée pour avancer sur une analyse actualisée des risques de morbidité et mortalité liés à deux pathologies : le cancer pédiatrique et des jeunes adultes (puisqu’on se place dans une perspective de risque futur au moment d’une prochaine démarche d’emprunt), sous l’égide de l’InCA ; le VIH, sous l’égide de l’Inserm et de l’ANRS. De plus, des travaux sur les maladies cardio-vasculaires vont également être menés rapidement.

 

Harmonisation des questionnaires de santé

Une première étape a été franchie, principalement avec l’acceptation par les assureurs de limiter dans le temps le champ d’application de trois questions essentielles : celle portant sur le fait d’être ou d’avoir été en ALD qui ne pourra dorénavant remonter à plus de 15 ans d’antériorité ; celles portant sur le fait d’avoir été sujet d’une part à un traitement et d’autre part à une hospitalisation qui ne pourront maintenant remonter à plus de 10 ans.

Des avancées très concrètes, qui montrent donc que la dynamique conventionnelle est en route. Nous attendrons tout de même de constater leur application et leurs résultats effectifs pour communiquer publiquement cette relative satisfaction.

 

Nouveau site : www.aeras-infos.fr.

Partager cet article

Repost 0
Published by amis de l'afa et des mici - dans santé
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des amis de l'afa et des MICI
  • Le blog des amis de l'afa et des MICI
  • : Le blog solidaire des amis de l'association François Aupetit, l'afa, seule association nationale des malades et de leurs proches qui luttent contre les maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI), maladie de Crohn et recto-colite hémorragique, deux maladies taboues qui touchent désormais 200 000 personnes en France ! Si vous souhaitez contribuer, envoyez vos textes à amisafaMICI@gmail.com
  • Contact

Recherche