Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 09:06

Un superbe texte d'Isabelle ... porteur d'énergie plutôt que de fatalisme, malgré une fin que l'on pourrait penser négative, il suffit finalement de se réveiller et de penser que la rémission, ça a du bon ... et de sourire à la vie ... merci pour ce témoignage. AAM

 

On frappe à la porte, on attend le bonheur,
Mais quelle surprise devant cette figure de malheur!
Un gentleman sur le retour, usé, désabusé, ulcéré et sournois,
Qui se présente à moi de façon décontractée :

"Crohn, Monsieur Crohn pour vous servir,
Et à ce jour nos deux vies vont s'unir"
Je lui ai claqué la porte au nez,
Et de cette être immonde plus jamais ne voulait
le voir ou en entendre parler.

Malheureusement la magie n'opéra pas,
Et deux minutes après il était à nouveau près de moi.
"Il faut m'accepter, point d'autre solution,
De nos deux vies, il faudra optimiser au mieux cette union.
Je fais maintenant partie de votre intimité,
Chaque parcelle de votre être est aussi mienne,
Et jamais vous ne pourrez rien me cacher !
Ne vous inquiétez pas, ne soyez pas effrayée,
De mon arrivée, à chaque fois je vous préviendrai."

Mon ancienne vie défilait devant moi,
Faisant l'inventaire des capacités que je possédais,
De ce que je pouvais encore garder, de ce que je devais perdre à jamais,
Quelle triste conclusion, quel bilan amer, qu'allait être ma vie?

Car de ma haine, mon désespoir, mon mal-être, mes idées noires,
Une baisse de moral, un virus glané quelque part,
Un coup de froid, de fatigue, une contrariété,
De tout cela Monsieur Crohn adore se délecter,
D'atroces crises me le rappellent,
Encore et toujours, malgré de trop peu répit de quelques jours.

Mais il est toujours là, tapit à attendre patiemment
De quoi se nourrir goulument et suffisamment...
Il suffit pour cela que je m'affaiblisse un peu.

La souffrance n'est rien, bien que souvent insupportable,
Ce qui l'est beaucoup moins c'est de savoir que jusqu'à la fin
Monsieur Crohn et moi sommes et devons rester inséparables.

Personne ne le voit, personne ne le sait, personne ne peut comprendre
Mais dans chaque cellule de mon corps il attend,
Riant lorsqu'on pense "quelle chochotte, quelle fainéante" grâce à lui.

Je ne suis plus la même
Je ne suis plus celle que vous avez connu
Je ne suis plus celle que vous voyez
Je ne suis plus qu'un cauchemar éveillé...

 

Aujourd'hui Isabelle commente :
"Mais maintenant fini le cauchemar éveillé, c'est le rêve ! Je ne me reconnaîs plus dans ces mots" ... Isabelle MERIC

http://www.facebook.com/isabelle.meric1

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by amis de l'afa et des mici - dans actualité des MICI
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des amis de l'afa et des MICI
  • Le blog des amis de l'afa et des MICI
  • : Le blog solidaire des amis de l'association François Aupetit, l'afa, seule association nationale des malades et de leurs proches qui luttent contre les maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI), maladie de Crohn et recto-colite hémorragique, deux maladies taboues qui touchent désormais 200 000 personnes en France ! Si vous souhaitez contribuer, envoyez vos textes à amisafaMICI@gmail.com
  • Contact

Recherche