Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 12:03

Un article informatif qui concerne tout le monde et pour le moins surprenant après la polémique lancée par le Canard Enchaîné sur la propreté relative des matériels (ré)utilisés en endoscopie et les démentis formels de la profession notamment concernant les examens dans les MICI. L'alerte arrive finalement là où on l'attendait le moins, dans ce que l'on pensait un automatisme pour chaque professionnel de santé au contact d'un patient ou avant chaque examen ... simplement de se laver les mains !

Un article documenté et en libre expression de René Lambert pour le @ journal d'hépato-gastro-entérologie (http://www.ejournal-hge.fr/)

Les infections nosocomiales sont acquises en milieu hospitalier ; elles ont un impact significatif sur la sécurité des patients, la mortalité en milieu hospitalier et la qualité des soins médicaux. Les mains du personnel soignant (médecins, infirmières, aides-soignants) sont le véhicule le plus probable de la transmission des germes pathogènes, comme l'avait déjà souligné Semmelweis autour de 1850 à propos de la fièvre puerpérale. Les germes les plus connus, responsables d'infections nosocomiales en endoscopie, sont le Staphylocoque Doré, résistant à la méthicilline, et le Clostridiulm Difficile. Si la majorité des cas reconnus d'infection après endoscopie sont liés aux conditions de désinfection des endoscopes ou de leurs accessoires; la transmission de l'infection par les mains du personnel en contact avec le patient est au contraire très difficile à reconnaître et souvent méconnue. L'importance de l'hygiène des mains du personnel soignant vient d'être soulignée dans un éditorial de la revue Endoscopy. Le défaut d'adhésion aux prescriptions d'hygiène des mains dans les unités de soins intensifs avait été souligné en 2010 dans une étude multicentrique qui révélait une compliance plus faible des médecins comparés aux infirmières et plus faible s'il y avait une grande activité de gestes endoscopiques.

L'éditorial d'Endoscopy accompagne une étude conduite au Brésil, sur l'adhésion aux prescriptions d'hygiène des mains dans l'unité d'endoscopie digestive de l'hôpital Sirio-Libanais de la ville de Sao Paulo qui est un des bons hôpitaux de la ville. Ces consignes pour l'hygiène des mains comportent 5 sections :1 - avant de toucher le patient 2 - avant un procédé aseptique 3 - après exposition directe aux fluides (sang) du patient 4- après avoir touché le patient 5 - après avoir touché des patients environnants. L'étude Brésilienne ne comptabilise pas les accidents infectieux liés à la pratique de l'endoscopie digestive, mais analyse l'impact des séances éducatives sur le respect des règles de bonne hygiène conduites au sein d'une équipe. Ces séances sont fondées sur les règles prescrites en 2009 par l'Organisation Mondiale de la Santé sur le site http://www.who.int/gpsc/en/. Une observation directe de la pratique a lieu avant la séance de formation, un mois après, puis 10 mois après. Il faut noter que seulement 19 % des médecins ont participé à la séance de formation alors que le taux de participation des infirmières variait de 85% à 100 %. Le respect de ces règles par l'ensemble du personnel est passé de 21,4 % avant l'intervention à 63,3 % un mois après, puis à 73,5 % 10 mois après. L'adhésion aux règles est passée chez les infirmières de 30,7 % avant l'intervention à 83,3 %, 10 mois après. Chez les médecins les chiffres respectifs sont plus faibles: 15 % avant et 69,4 %, 10 mois après.

En conclusion une grande amélioration de l'hygiène des mains en endoscopie digestive est encore justifiée. Le respect des bonnes règles est particulièrement faible (8,3 %) pour un procédé aseptique avant les séances de formation et ne s'élève qu'à 57,1 %, 10 mois après ces séances. Il faut enfin remarquer que chez les médecins le respect des règles d'hygiène des mains est plus faible que chez les infirmières.

René LAMBERT
Septembre 2013 - 47

Références : Beilenhoff U. Hand hygiene - an underestimated issue in endoscopy ? Endoscopy, 2013 - 45, 416-418 / Erasmus V, et al Infect Control Hosp Epidemiol. 2010 ;31:283-94 / Santos LX et al. Improving hand hygiene adherence in an endoscopy unit. Endoscopy , 2013, 45; 421-425

Partager cet article

Repost 0
Published by amis de l'afa et des mici
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des amis de l'afa et des MICI
  • Le blog des amis de l'afa et des MICI
  • : Le blog solidaire des amis de l'association François Aupetit, l'afa, seule association nationale des malades et de leurs proches qui luttent contre les maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI), maladie de Crohn et recto-colite hémorragique, deux maladies taboues qui touchent désormais 200 000 personnes en France ! Si vous souhaitez contribuer, envoyez vos textes à amisafaMICI@gmail.com
  • Contact

Recherche